Handicap : comment le GEIQ accompagne les personnes concernées vers l’embauche

article Voix du Nord

Deux fois plus touchées que les autres par le chômage, les personnes handicapées pourraient voir leur situation se compliquer davantage avec la crise. Mais le GEIQ (groupement d’entreprises pour l’insertion et la qualification) fait confiance à ses entreprises adhérentes et avance confiant dans les Hauts-de-France.

Janik (50 ans) et Germain (30 ans) se verraient bien prolonger l’aventure avec le distributeur de produits alimentaires Pro à Pro, basé à Somain. Ici, tout a été mis en place pour favoriser leur insertion. Ils ont tous les deux bénéficié d’un aménagement de poste et peuvent compter sur leurs deux tuteurs pour les accompagner tout au long de leur contrat de professionnalisation. Leur handicap, même invisible, représente un réel frein sur le marché de l’emploi. Selon l’INSEE, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est de 18 % en France (chiffres 2018), soit environ deux fois plus que le taux de chômage tout public. « La période de recherche me paraissait difficile avec le manque d’expérience dans le métier et les contraintes physiques, mais j’ai tapé à la bonne porte », raconte Janik.

« Donner la chance à tout le monde »

En fait, c’est plutôt le GEIQ Emploi et Handicap (groupement d’entreprises pour l’insertion et la qualification à Lille) qui est allé à sa rencontre, en lui proposant un poste de télévendeuse chez Pro à Pro. Pendant ses six mois de contrat de professionnalisation, elle sera salariée par le GEIQ. Six mois pour convaincre une entreprise somainoise bien décidée à « intégrer de plus en plus de personnes en situation de handicap ». « C’est une démarche initiée il y a quelque temps mais le confinement a freiné les premières collaborations. Mais c’était toujours un projet prioritaire, explique Damien Pigot, directeur du site. Il faut donner la chance à tout le monde d’y arriver. »